mercredi 28 novembre 2007

La nouvelle place des enfants et de l'adoption en Chine

J'ai trouvé cet article sur l'adoption en Chine mais je ne sais pas de quand il date

Comprendre la politique de l'enfant unique en Chine
Nous pensons que la place de l'enfant unique dans les familles Chinoises est un sujet important car cela a changé beaucoup de choses.
Durant les années Mao, plus il y avait de bras, mieux c'était. Il avait même fait interdire l'avortement dans les années 50.
Mais après sa mort, le gouvernement s'est rendu compte qu'il y avait bien trop d'enfants.
D'où la politique de l'enfant unique par Deng Xiaoping dès son arrivée au pouvoir en 1978.
Les couples qui n'ont qu'un enfant sont aidés par le gouvernement, aide qu'ils perdent s'ils en ont un second, et c'est l'amende s'ils en ont un troisième. Des campagnes importantes ont été faites pour la contraception et la stérilisation, de même que les avortements, parfois forcés.
Une famille peut avoir un 2 nd enfant si le premier est une fille ou qu'il est handicapé (nous adorons la comparaison) au bout de 3 ans. Des familles riches peuvent se permettre d'avoir un second enfant mais c'est assez rare.
Donc, on assiste maintenant en Chine à la naissance d'un nouveau phénomène : « l'enfant roi ». Souvent les parents ont dû abandonner leurs études ou leur boulot du temps de la révolution culturelle, donc forcement, l'enfant porte tous les espoirs. Et ils sont « pourris-gâtés ».
Par contre, ce que nous trouvons étonnant c'est qu'une récente étude faite à Shanghai montrait que les parents préféraient avoir une fille qu'un garçon !
De nombreuses rumeurs ont couru que dans les campagnes qu'ont noyait les filles ; C'est fort probable, mais avec l'adoption (plus loin) ce phénomène se réduit, tant mieux !
Pour les minorités, les familles ont le droit d'avoir jusqu'à 3 enfants.
Toujours d'après une étude faite sur la croissance de la population, grâce à la politique de l'enfant unique, d'un accroissement de 43 pour 1000 en 1965, cet accroissement est passé de 10 pour 1000 aujourd'hui et l'objectif est de stabiliser la population à 1,6 milliards d'habitants avant la moitié du 21 ième siècle puis de la faire décroître progressivement. La Chine ne serait plus le pays le plus peuplé du monde mais l'Inde.
Mais pour l'instant, il naît 24 Chinois par minutes ! Donc, problèmes de logements, d'écoles, emplois…et la Chine est le 1 er importateur de céréales du monde.
Par contre, rien n'est prévu pour les personnes âgées, ce que l'on appelle le « papy boom » est qui est un autre problème à gérer.
Pour « l'enfant roi » : On leur donne tout ce qu'ils veulent et ceux-ci sont devenus de vrais petits tyrans ! On les appelle aussi « les petits empereurs ».
Le gouvernement à même crée des « écoles pour parents » pour qu'ils apprennent à ne pas trop gâter leurs enfants. Toutefois, ces enfants porteront sur leurs épaules plus tard, le poids de la famille, car les parents attendent beaucoup de ces enfants.

Pour ce qui concerne l'adoption.
Les parents Chinois ont une attitude ambiguë vis-à-vis des enfants. S'il est vrai qu'ils les adorent, ils sont aussi prêts à les abandonner si les problèmes d'argent sont trop importants.
Car les enfants laissés à l'abandon atterrissent dans des orphelinats atroces, qui ont d'ailleurs été dénoncés par la presse Occidentale. Dans les villes, ça peut encore passer, mais dans les campagnes, c'est particulièrement atroce. Dans les orphelinats, les enfants ne sont pas bien nourris et sont tout autant laissés à l'abandon , sans parler du peu d'éducation qu'ils reçoivent.
Donc, je trouve que l'adoption n'est pas un mauvais choix, loin de là.
Surtout dans les campagnes, où l'on préfère avoir un garçon qu'une fille, celles-ci sont souvent abandonnées, ce qui est « mieux » quand même que de les noyer.
Et l'adoption est plutôt difficile dans les pays Occidentaux, donc de plus en plus de monde pense à adopter dans des pays pauvres ou de tiers monde, car la paperasserie est plus facile. Nous avons vu beaucoup de familles lors de nos voyages à la douane pour retourner, surtout aux Etats-Unis, avec des enfants en bas âge Chinois.
Dans les campagnes, il arrive que certaines familles qui ont un deuxième enfant, si le premier est déjà un fils, plutôt que de payer des taxes au gouvernement, de donner le deuxième enfant, si c'est un garçon en bonne santé à des voisins qui n'ont pas d'enfants.
C'est au début des années 1980 que le gouvernement a pensé à l'adoption d'orphelins Chinois par des familles étrangères. Cette demande est généralement ou principalement affective et concerne pratiquement des petites filles (les garçons sont rarement abandonnés, à part s'ils sont en mauvaise santé ou atteints de malformations)
Toutefois, les autorités ont dû mettre un frein devant la grande demande d'adoption de familles étrangères car l'afflux soudain de bus de parents prêts à adopter ont reçu une réaction mitigée de la part de la population Chinoise, entre sympathie et hostilité, admiration et incompréhension.
De plus, le fait de savoir que ces enfants qui allaient être adoptés allaient avoir une vie meilleure a suscité de la jalousie au sein de la population Chinoise.
Les orphelinats sont maintenant destinés à garder les enfants qui sont pour l'adoption, avec la notion « exquise » !!! De « à l'exportation » ! Et jouissent déjà d'un meilleur traitement en comparaison de ceux qui ne sont pas encore prêts à être adoptés.
Si ces adoptions ont au début choqué un peu les Chinois, maintenant elles sont bien rentrées dans les mœurs et ont pris des proportions très importantes.
Ce sont les USA qui adoptent le plus, surtout des enfants de la province de Hunan (Sud de la Chine )
Des liens Internet ont été crées pour maintenir le contact et permettre aux enfants quand ils ont grandit de pouvoir en savoir un peu plus sur leur région d'origine.
Des associations permettent à ces enfants de mieux s'intégrer et de ne pas couper le lien avec leur pays d'origine, ces associations permettent aux enfants de suivre la culture de leur pays d'origine, de participer à la parade du Jour de l'An.
Cette solution d'adoption pour les enfants Chinois, permet à la Chine et à l'Occident d'un côté de pouvoir se débarrasser facilement des enfants et d'un autre côté de pouvoir donner une chance aux Occidentaux de pouvoir adopter plus facilement. Mais le problème en Chine, c'est que ça accentue encore la différence entre le nombre de garçons et de filles de la Chine. Le déséquilibre des sexes est de plus en plus important. L'autre problème est aussi de savoir comment ces enfants adoptés réagiront plus tard devant la différence entre leur pays d'adoption et leur pays d'origine, même si maintenant, ces adoptions ont permis à beaucoup d ‘Américains qui ne connaissent pas grand chose à part leur pays ! C'est bien vrai ! De s'intéresser un peu à une autre culture.

1 commentaire:

Marianne pour "les cousines de Xuwen" a dit…

Sylvie,

J'ai pu me rendre compte que la lecture de l'anglais ne te pose pas de souci. Connais-tu le site de Brian Stuy (http://research-china.blogspot.com)? Je t'invite à lui rendre visite... Très riche en info. Bien cordialement, la maman de Ninon

Il faut avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue quand on les poursuit

Et le bonheur est entré dans notre maison le 20 Octobre 2009 avec l'arrivée d'Emilie